CITROËN TRACTION AVANT: «VOITURE PREFEREE DES GANGSTERS »

download-pdf
download-image
download-all
lun, 01/07/2019 - 08:45

Dans une série unique, la marque Citroën passe en revue ses 100 ans d’histoire. La Traction Avant suit les Type A 10 CV (1919), 5 CV (1922) et «Rosalie» (1932). Premier modèle de la série Citroën Traction Avant, la 7A est présentée le 18 avril 1934. Sa construction a étonné les experts du monde entier, Citroën ayant joué un rôle pionnier en Europe en étant l’un des premiers constructeurs à utiliser la traction avant. La Traction Avant a ainsi fait partie des véhicules qui ont été à l’origine de l’automobile moderne. La Traction Avant a également été l’un des premiers véhicules à être doté d’une carrosserie autoportante.  Aujourd’hui considérée comme un mythe, la Traction Avant, qui a connu un vrai succès à l’époque, a ouvert la voie à l’automobile moderne. Jusqu'à 1957, 759 123 véhicules étaient sortis des chaînes de production.



Véritable révolution technique, la Traction Avant a entamé un nouveau chapitre de l’histoire automobile. La traction avant innovante, qui a donné son nom au modèle, n’a pas été la seule surprise réservée par le constructeur. En effet, la Citroën Traction Avant se distinguait de la plupart de ses concurrentes de l’époque par sa carrosserie autoportante tout acier aérodynamique. L’ingénieur André Lefèbvre et le designer Flaminio Bertoni avaient développé une forme bien pensée, avec structure d’habitacle monobloc et répartition équilibrée des charges qui résultait principalement de l’abaissement significatif du centre de gravité et du montage de la boîte de vitesses devant le moteur et l’essieu avant.

La Traction Avant était également connue pour son excellente tenue de route et son confort. Le moteur flottant réduisait le transfert des vibrations dans l’habitacle du véhicule. L’essieu arrière rigide guidé sur deux bras par des ressorts à barres de torsion contribuait également de manière significative au confort de conduite.

D’autres innovations telles que les freins hydrauliques, la suspension indépendante des roues avant et le système de direction à crémaillère, installé pour la première fois en 1936, ont également fait sensation à l’époque. À l’instar de nombreux détails bien pensés, comme le pare-brise de la Traction Avant qui s’ouvrait légèrement en bas pour ventiler l’habitacle en cas de températures extérieures trop chaudes. À noter encore qu’en hiver, un store pouvait être monté devant la grille du radiateur pour que le moteur atteigne plus rapidement sa température de fonctionnement.

Le moteur quatre cylindres «flottant» était équipé de soupapes en tête actionnées par des culbuteurs moulés par centrifugation et des chemises de cylindres humides amovibles. Affichant une consommation de 9 l/100 km et une puissance remarquable de 32 ch, le moteur de 1303 cm3 était associé à une boîte à trois rapports. La vitesse maximale atteignait 95 km/h.

Le slogan publicitaire de ce modèle de la catégorie moyenne supérieure était «La Traction Avant dompte la force centrifuge».

Présentée en 1934, la première Type 7A a été remplacée quelques mois plus tard par les 7B et 7C plus puissantes; la 7S («Sport») a été développée en versions 11A et 11B. Ces modèles ont ensuite été communément appelés «7 CV» et «11 CV», du nom de leurs catégories d’imposition françaises. Les versions Cabriolet, Commerciale, Familiale et Faux Cabriolet (Coupé) ont par la suite été mises sur le marché comme alternatives aux berlines classiques (Légère et Normale).

Outre les légendaires prototypes huit cylindres de 1934 («22 CV»), qui n’ont jamais été produits en série et dont les exemplaires sont devenus mythiques, la 15-Six («15 CV») entraînée par un moteur six cylindres en ligne de 2,8 litres et produite à partir de 1938 devint synonyme de grand confort routier. En 1954, le modèle 15-Six H à suspension hydropneumatique de l’essieu arrière, prédécesseur de la légendaire DS, fut considéré comme une véritable prouesse technique.

En raison de ses excellentes caractéristiques de conduite, la Traction Avant était populairement connue sous le nom de «berline préférée des gangsters». Avec son centre de gravité bas, sa voie large et son empattement long, la légende dit qu’elle était la voiture idéale pour s’enfuir – ses nombreuses apparitions dans des films, notamment policiers, contemporains semble le prouver.

Un total de 759 123 Citroën Traction Avant ont été construites entre 1934 et 1957.

 

La Citroën Traction Avant en un coup d’œil

Première présentation: 18 avril 1934
Designer et ingénieur: Flaminio Bertoni, André Lefèbvre
Période de production: 1934-1957
Véhicules construits: 759 123
Types de carrosseries: Berline (Normale & Légère), Cabriolet, Faux Cabriolet (Coupé), Familiale, Commerciale
Moteurs (essence): Moteur 4 cylindres: 32 / 35 / 36 / 36 /42 / 46 / 56 / 58 ch; Moteur 6 cylindres: 77 ch
Dimensions (L/l/h en mm), empattement (mm): 4650 / 1790 / 1540, 3090 (Type 11B Normale 1952)
Points forts du véhicule: Traction avant, carrosserie tout acier autoportante, suspension avant indépendante, direction à crémaillère, suspension à barres de torsion avec barre Panhard, système de freinage hydraulique

 

Les principales étapes de l’histoire de Citroën à l’époque du lancement de la Traction Avant

1931
La «Croisière Jaune», qui traverse l’Asie en véhicules Citroën semi-chenillés, débute le 4 avril 1931 et dure jusqu’au 12 février 1932.

1933
La crise économique mondiale frappe durement l’industrie automobile française. André Citroën vise toutefois une production quotidienne de 1000 véhicules, fidèle à sa devise «produire plus pour produire moins cher».

André Citroën fait démolir et reconstruire l’usine de Javel en cinq mois, alors qu’elle fonctionnait à plein régime, avec une production quotidienne de 360 voitures.

1934
Malgré la nouvelle Traction Avant, les difficultés financières perdurent et l’entreprise et ne peut plus honorer ses dettes. À ce moment-là, Citroën est le premier constructeur automobile français et européen et pointe au deuxième rang mondial. À la demande du gouvernement, le principal créancier, Michelin, prend en charge la restructuration financière de Citroën et la direction de l’entreprise. Huit mille collaborateurs sont licenciés et la production est réorganisée. Pierre Michelin décide de réduire le volume de production et d’augmenter la rentabilité.

1935
La Citroën Traction Avant est le dernier véhicule construit sous la direction d’André Citroën qui meurt à Paris le 3 juillet 1934, suite à une grave maladie, peu après le lancement du modèle sur le marché.
L’acquisition de nouvelles machines très performantes aux États-Unis améliore la productivité. Début 1935, la production d’une Traction Avant nécessitait encore 955 heures de travail, puis 535 et enfin 480 heures en 1936.

1936
Le succès de la Traction Avant a remis à flot les finances des Usines Citroën.
Citroën met en place un département qualité et mène des études de marché pour adapter les nouveaux produits aux besoins réels des consommateurs.

1937
Citroën présente plusieurs études de marché sur l’utilisation de l’automobile en France. Ces études mènent à diversifier l’offre afin de rendre l’automobile plus populaire. Le segment de luxe de la Traction Avant ne suffit plus et 90% des nouveaux clients achètent une voiture d’occasion pour moins de 10 000 francs. Citroën veut conquérir ces clients avec un véhicule à bas prix, la TPV «Toute Petite Voiture».

 

Contact Presse
Fanny CABANES - Tél. : +41 44 746 23 07 - fanny.cabanes@mpsa.com

 

La Marque Citroën
Au cœur du marché automobile, Citroën s’affirme depuis 1919 comme une marque populaire au sens noble, faisant des gens et de leurs modes de vie sa première source d’inspiration. Un esprit souligné par sa signature ‘Inspired by You’ et incarné par une gamme alliant design unique et confort de référence. Au sein des généralistes, Citroën se distingue aussi par l’expérience singulière offerte à ses clients (Citroën Advisor, ‘La Maison Citroën’, etc.). En 2018, la Marque a vendu 1,05 million de véhicules dans plus de 80 pays.
Site media Citroën : https://ch-media.citroen.com/

Scroll