CITROËN A 100 ANS: LE TRANSPORTEUR TYPE H BRILLE PAR SA POLYVALENCE

download-pdf
download-image
download-all
mar, 27/08/2019 - 08:00

En août, la marque Citroën poursuivra la célébration du 100e anniversaire de ses modèles les plus légendaires. Après la présentation de cinq des voitures de tourisme Citroën ayant connu le plus grand succès, c’est au tour du transporteur Type H de tenir la vedette. Dévoilé pour la première fois au Mondial de l’automobile de Paris en 1947, le modèle d’après-guerre reflétait l’esprit de son époque: conception simple, technologie robuste, réduction à l’essentiel et polyvalence élevée. Le succès du transporteur à traction avant fut immédiat. Véhicule de vente ambulant, camping-car ou véhicule de pompiers – en matière d’usage, la créativité du Citroën Type H n’avait pas de limites. Au moment de l’arrêt de la production, en 1981, près de 489 000 véhicules avaient été construits.



C’est en juin 1948 que commence la commercialisation du transporteur à traction avant doté de la carrosserie caractéristique en tôle ondulée, dans le style du célèbre avion «Ju 52». Les différentes désignations de type (H, HY, HX, HW, HZ et 1600) utilisées étaient liées à la charge utile autorisée.

De nombreux carrossiers, dont certains en Allemagne, ont développé une multitude de variantes du type H. Les différents rallongements de l’empattement et du porte-à-faux arrière reçurent des dénominations allant de Modification A (porte-à-faux de 40 cm) à Modification F (empattement allongé de 1,2 m et porte-à-faux de 60 cm). Des rehaussements du toit de 10, 20 ou 40 centimètres ont été possibles. En outre, le client pouvait également surélever le toit de la cabine.

La suspension à barres de torsion conférait au Citroën Type H une bonne tenue de route, mais aussi un haut confort de suspension à vide. Le seuil bas de l’espace de chargement plat et le châssis-cadre renforcé en U ont permis à l’équipe dirigée par l’ingénieur Pierre Franchiset et au designer André Lefèbvre de réaliser un grand nombre d’adaptations: carrosseries allongées, toits surélevés, plateaux avec double cabine et bien plus encore. Le véhicule de livraison d’une longueur de 4,28 mètres et le châssis avec cabine conducteur étaient disponibles d’usine.

Les différentes versions de la Citroën Type H étaient largement utilisées dans le service public, notamment comme véhicules des pompiers ou de la poste. La gamme proposée par les carrossiers s’adressait principalement aux entreprises de taille moyenne. Le Citroën Type H était surtout utilisé comme transporteur (également avec double cabine), transporteur de voitures, transporteur à plancher surbaissé, camion de vente, bus, véhicule frigorifique, camping-car, transporteur d’animaux, corbillard ou encore comme laboratoire roulant. Par ailleurs, certaines variantes étaient équipées de la suspension hydropneumatique de la DS sur l’essieu arrière.

Le Citroën Type H disposait du moteur et de la boîte de vitesses de la Traction Avant et, plus tard, de la DS – chacun monté «à l’arrière», c’est-à-dire avec le moteur situé devant l’essieu avant – ainsi que d’un moteur à rotation inversée (droit). Des moteurs diesel Perkins et Indénor étaient également proposés.

Jusqu’au 14 décembre 1981, un total de 473 289 Citroën Type H ont été construits en France (quai de Javel/Aulnay-Sous-Bois), en Belgique (Forest, 5343 véhicules) et aux Pays-Bas (environ 10 000 véhicules).

 

Le Citroën Type H en un coup d’œil

Première présentation: 1947 au Mondial de l’automobile de Paris
Design: Pierre Franchiset, carrossier-ingénieur
Période de production: 1948-1981
Véhicules construits: Près de 489 000
Types de carrosseries: Transporteur avec de nombreuses solutions sur mesure
Moteurs: 1911 cm3, 48 (50 ch SAE) à 3800 tr/min, 78 km/h, 13 l/100 km, 1911 (1898) cm3, 35 ch à 3500 tr/min
Dimensions (L/l/h en mm), empattement (mm): Selon la version
Points forts du véhicule: Carrosserie en tôle ondulée, suspension à barres de torsion, grand nombre d’adaptations

 

Les principales étapes de l’histoire de Citroën à l’époque du lancement du Type H

1946
Les véhicules utilitaires représentent la moitié de la production.

1947
L’usine de Levallois est la première où un employé assure le montage d’un moteur sur un poste de travail individuel.

1952
En Belgique, début du montage des Type H et 2CV.

1953
L’usine de Rennes-la-Barre-Thomas entame sa production: Citroën a commencé à décentraliser ses usines qui, à l’origine, étaient concentrées en région parisienne, autour de l’usine du quai de Javel.

Citroën et Panhard décident de fusionner partiellement leurs réseaux de concessionnaires.

 

Contact Presse
Fanny CABANES - Tél. : +41 44 746 23 07 - fanny.cabanes@mpsa.com

 

La Marque Citroën
Au cœur du marché automobile, Citroën s’affirme depuis 1919 comme une marque populaire au sens noble, faisant des gens et de leurs modes de vie sa première source d’inspiration. Un esprit souligné par sa signature ‘Inspired by You’ et incarné par une gamme alliant design unique et confort de référence. Au sein des généralistes, Citroën se distingue aussi par l’expérience singulière offerte à ses clients (Citroën Advisor, ‘La Maison Citroën’, etc.). En 2018, la Marque a vendu 1,05 million de véhicules dans plus de 80 pays.
Site media Citroën : https://ch-media.citroen.com/

Scroll