CITROËN DÉJÀ FOCALISÉ SUR 2020

download-pdf
download-image
download-all
lun, 28/10/2019 - 10:15

Condamné à une course d’attente depuis l’avarie hydraulique ayant coupé Sébastien Ogier et Julien Ingrassia dans leur élan dès l’ES 2, le Citroën Total World Rally Team, bien qu’ayant confirmé les progrès de C3 WRC sur l’asphalte, ne pouvait empêcher l’attribution du titre mondial pilote et copilote.



Particulièrement bien partis le premier jour sur terre, avec un scratch dès la première ES, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont malheureusement vu leurs espoirs de victoire être compromis par une avarie hydraulique dès le chrono suivant et se sont ensuite attachés à rallier l’arrivée au meilleur classement possible. Remontés 8e hier après avoir confirmé les progrès de C3 WRC sur l’asphalte avec plusieurs temps probants, ils continuaient aujourd’hui la séance d’essais grandeur nature menée sur cette surface en vue du futur. 

C’était hélas insuffisant pour empêcher l’attribution du titre mondial pilote et copilote à Ott Tänak et Martin Järveoja. Désormais focalisé sur 2020 et déterminé à permettre à Sébastien Ogier et Julien Ingrassia de retrouver le numéro 1, le Citroën Total World Rally Team abordera l’ultime rendez-vous de la saison en Australie (14-17 novembre), avec la combattivité qui le caractérise, et la ferme intention de finir sa campagne 2019, déjà ponctuée de onze podiums, dont trois succès, en beauté.

En confiance au volant de C3 WRC, Esapekka Lappi et Janne Ferm étaient quant à eux montés progressivement en puissance le premier jour sur terre, au point de figurer à seulement 4’’ du podium en début de deuxième tour lorsqu’ils étaient malheureusement victimes d’une casse au niveau du moteur, qui les condamnait à un abandon définitif pour le week-end.

Citroën Racing avait par ailleurs la satisfaction de voir C3 R5 réaliser un doublé au sein des voitures de la catégorie. Mads Ostberg et Torstein Eriksen s’imposaient et s’adjugeaient le WRC2Pro, tandis qu’Eric Camilli et Benjamin Veillas, leurs dauphins, raflaient quant à eux le WRC2.

 

RÉACTIONS DE…

Sébastien Ogier, Pilote du Citroën Total WRT
« Ce n’est clairement pas le résultat que nous espérions en arrivant ici. Nous étions déterminés à tout donner jusqu’au bout mais cela s’est malheureusement terminé très tôt. L’adrénaline et la motivation étaient forcément différentes ensuite, mais nous avons fait en sorte de rester les plus professionnels possibles, pour travailler sur la voiture sur le bitume, et tâcher d’attaquer fort quand même. Félicitations à Ott et Martin pour ce titre mérité et remporté avec la manière. »

Esapekka Lappi, Pilote du Citroën Total WRT
« Je suis déçu de cette fin prématurée, d’autant que j’avais réalisé jusqu’à-là une première journée plutôt constante et solide en termes de vitesse. Les écarts étaient faibles et la bagarre s’annonçait belle, car je me sentais à l’aise au volant de ma C3 WRC. J’étais curieux de mesurer l’étendue des progrès réalisés sur l’asphalte et les temps signés par Sébastien et Julien vont clairement dans le bon sens. J’ai maintenant hâte d’être en Australie pour finir la saison de la meilleure façon possible. »

 

DEUX QUESTIONS À PIERRE BUDAR, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

Quelle analyse faites-vous de ce week-end forcément décevant et plus largement de la saison ?
Nous n’avons pas été à la hauteur collectivement pour lutter et nous devons nous mobiliser pour hausser encore notre niveau de performance si nous voulons être en mesure de briguer un titre l’an prochain. Le projet que nous avons mis en route début 2019, avec de nouveaux équipages, et une équipe technique renouvelée, s’annonçait difficile face à des formations rodées, avec des pilotes ayant déjà l’expérience de leurs montures. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il s’inscrit depuis le début dans la durée. Nous avons commencé fort au Monte-Carlo où Sébastien et Julien sont toujours redoutables, avant de confirmer au Mexique où Citroën a toujours très bien su gérer le paramètre chaleur et altitude. Peut-être qu’ensuite nous avons un peu subi la jeunesse de notre équipe. Il fallait que chacun trouve ses marques et que l’on s’accorde sur la direction à suivre. Nous n’avons sans doute pas su non plus tirer la quintessence de toute l’expérience du team sur l’asphalte, où nous n’avons pas été au rendez-vous en Corse puis en Allemagne.

La saison 2020 commence-t-elle déjà en Australie?
Elle a déjà commencé pour nous, puisque nous avons plusieurs travaux déjà en cours pour faire évoluer la voiture dès la première course de l’année. Toutes nos équipes de développement sont sur le pied de guerre pour que l’on soit capables d’être au meilleur niveau dès ce rendez-vous inaugural. Nous avons un programme d’essais intensif que nous nous réservons encore la possibilité d’étoffer. J’espère que 2020 nous permettra de tirer les fruits de tout ce que nous avons initié cette année, nous faisons en tout cas tout pour. Ce week-end, nous sommes tous déçus, atteints même, tant personne n’a jamais relâché ses efforts tout au long de ces intenses semaines. Mais nous restons soudés, et nous allons tirer de nouveaux enseignements de cet échec, pour continuer à grandir ensemble et revenir meilleurs.

 

CLASSEMENT FINAL

  1. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) 3h07’39’’6
  2. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +17’’2
  3. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) +17’’6
  4. Loeb / Elena (Hyundai i20 WRC) +53’’9
  5. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +1’00’’2
  6. Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) +1’14’’2
  7. Suninen / Lehtinen (Ford Fiesta WRC) +1’47’’6
  8. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) +4’20’’5
  9. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 R5) +8’24’’6 (1ers RC2 & WRC2Pro)
  10. Camilli / Veillas (Citroën C3 R5) +8’47’’2 (2èmes RC2 & 1ers WRC2)

 

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

  1. Ott Tänak – 263 points
  2. Thierry Neuville – 227 points
  3. Sébastien Ogier – 217 points
  4. Andreas Mikkelsen – 102 points
  5. Elfyn Evans – 102 points
  6. Kris Meeke – 98 points
  7. Jari-Matti Latvala – 94 points
  8. Dani Sordo – 89 points
  9. Teemu Suninen – 89 points
  10. Esapekka Lappi – 83 points

 

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

  1. Hyundai WRT – 380 points
  2. Toyota Gazoo Racing – 362 points
  3. Citroën Total WRT – 284 points
  4. M-Sport Ford WRT – 218 points

 

CONTACT PRESSE
Fanny CABANES - Tél. : +41 44 746 23 07 - fanny.cabanes@mpsa.com

Scroll