PRODUIT À RENNES – LA JANAIS, USINE HISTORIQUE DE CITROËN, NOUVEAU SUV C5 AIRCROSS AFFICHERA AU MONDIAL DE PARIS SA CERTIFICATION « ORIGINE FRANCE GARANTIE » | Média Citroën Suisse

PRODUIT À RENNES – LA JANAIS, USINE HISTORIQUE DE CITROËN, NOUVEAU SUV C5 AIRCROSS AFFICHERA AU MONDIAL DE PARIS SA CERTIFICATION « ORIGINE FRANCE GARANTIE »

download-pdf
download-image
download-all
mer, 17/10/2018 - 16:45

Nouveau SUV C5 Aircross sera présenté au public du Mondial de Paris du 4 au 14 octobre 2018 dans sa version produite en France. Doté d’un caractère unique et proposant plus de confort et de modularité, il est déjà disponible à la commande en France et arrivera dans les points de ventes au dernier trimestre 2018. Produit dans l’usine de Rennes – La Janais, usine très symbolique dans l’histoire de Citroën, Nouveau SUV C5 Aircross a reçu au mois d’août le label « Origine France Garantie ». Coup de projecteur sur ce site de production qui a produit la plupart des modèles mythiques de la Marque, et qui a su se transformer profondément pour accueillir son nouveau fer de lance.



L’usine de Rennes – La Janais n’est pas une usine comme les autres dans l’histoire de Citroën. C’est un fief historique de la Marque, créé en 1960 à l’initiative du Général de Gaulle pour faire de la Bretagne une zone industrielle, et une usine dédiée à la production de modèles Citroën. Même si l’usine s’est ouverte depuis à la production d’autres modèles pour répondre à l’objectif de performance industrielle du Groupe PSA, elle reste intimement liée à Citroën. C’est donc avec beaucoup de fierté que l’usine a été retenue pour la production de Nouveau SUV C5 Aircross, nouveau fer de lance de la Marque aux chevrons !

 

01. ORIGINE FRANCE GARANTIE

Nouveau SUV C5 Aircross, assemblé à Rennes, utilise le savoir-faire de fournisseurs implantés en France pour la grande majorité, certains dans le bassin rennais, d’autres directement au sein de l’usine. Il bénéficie dès son lancement commercial du label « Origine France Garantie », rejoignant ainsi E-MEHARI produite également à Rennes – La Janais, ainsi que SpaceTourer et Jumpy produits à Valenciennes. Ce label est pour les clients gage d’un savoir-faire à la française alimenté par près de 60 ans d’histoire industrielle à Rennes.

Pour l’assemblage de Nouveau SUV C5 Aircross, l’usine fait appel à des fournisseurs majoritairement implantés sur le territoire français, dont certains à proximité de l’usine, voire dans l’usine. Quelques exemples :

  • Faurecia : les sièges sont produits au sein même de l’usine ; les planches de bord, panneaux de portes et tapis proviennent du site de Bains sur Oust (50 km)
  • Tenneco : assemblage des échappements au sein même de l’usine
  • TI : assemblage du réservoir à carburant directement dans l’usine
  • SAS : assemblage du cockpit au sein même de l’usine
  • Bretagne ateliers : façade refroidissement du moteur, garniture de pavillon au sein même de l’usine
  • Plastic Omnium : les boucliers avant, arrière et le volet arrière sont produits à Guichen (20 km)
  • MC Synchro : assemblage des roues à Guichen (20 km)
  • Cooper Standard : pièces antivibratoires fabriquées à Rennes, joints d’ouvrants produits à Vitré (50 km)
  • Sanden : compresseurs de climatisation provenant de Tinténiac (50 km)

 

Le label « Origine France Garantie » émane de l’association Pro France, une association visant à promouvoir la Marque France. Créée en juin 2010, cette association réunit des entreprises qui souhaitent participer à une certification de l’origine française de leurs produits, de façon totalement transparente, par des organismes de certification indépendants (AFNOR, CERIB, FCBA, SGS, et Bureau Veritas). Le but de cette association est de mettre en avant la Marque France, de valoriser et défendre les produits de fabrication française et les entreprises les produisant, quel que soit le secteur d’activité. Les clients étant de plus en plus sensibles aux circuits courts, à l’impact environnemental et social des produits qu’ils achètent, la mise en avant de ce label est de mise. Début janvier 2018, 600 entreprises étaient engagées dans la démarche « Origine France Garantie », et plus de 2000 gammes de produits ont été certifiés.

 

02. L’USINE DE RENNES EN QUELQUES DATES ET MODÈLES MYTHIQUES

L’usine de Rennes aura vu passer un grand nombre de véhicules mythiques de la Marque : Ami 6, Dyane, GS, BX, XM, Xantia, C5 et C6, entre autres. D’illustres aînées, fleurons de la Marque, symboles de la réussite (Citroën GS et Citroën XM élues voitures de l’année respectivement en 1971 et 1990 !), porteuses d’innovations qui ont marqué l’Histoire automobile (l’hydraulique de la suspension hydropneumatique et de la suspension Hydractive – équipant les GS, BX, XM, Xantia, C5 et autres C6 !). Des véhicules, des succès, des innovations, qui renforcent encore la légitimité de la production de Nouveau SUV C5 Aircross, le nouveau flagship de Citroën dont le 1er exemplaire est sorti des chaînes de l’usine le 22 mars 2018.

Retour sur presque 60 ans d’histoire :

  • 1960 : inauguration de l’usine en présence du Général de Gaulle
  • 1961 : les premiers exemplaires de Citroën Ami 6 sortent des lignes de montage, modèle suivi de l’Ami 8 et de l’Ami Super, produites pendant 10 ans à 1,5 million d’exemplaires.
  • 1967 : lancement de Citroën Dyane, prévue pour remplacer Citroën 2CV (la longévité et la cote d’amour de 2CV prouveront le contraire !), et produite à près de 390 000 exemplaires.
  • 1970 : lancement de Citroën GS, véhicule qui sera élu Voiture de l’année 1971 et produit à plus de 2 000 000 exemplaires, soit le volume de production le plus important du site.
  • 1976 : création du Groupe PSA Peugeot Citroën, par la fusion de Peugeot SA et Citroën SA, les deux sociétés automobiles étant filiales du Groupe.
  • 1978 : Citroën Visa, fruit du rapprochement de Peugeot et Citroën, entame sa production à Rennes. Elle sera produite à plus de 560 000 exemplaires.
  • 1982 : lancement de Citroën BX, modèle à large diffusion, produit à Rennes à plus de 1 900 000 exemplaires.
  • 1986 : lancement de la production de Citroën AX, avec près de 560 000 exemplaires produits, jusqu’en 1996.
  • 1989 : démarrage de la production du nouveau haut de gamme, Citroën XM. L’usine a engagé une forte modernisation des atelier ferrage et montage pour lancer la production du haut de gamme Citroën, XM, qui sera élue Voiture de l’Année 1990 et produite à plus de 300 000 exemplaires.
  • 1993 : démarrage de la production de Citroën Xantia, modèle produit à plus d’1 080 000 exemplaires.
  • 1997 : lancement de la production de Citroën Xsara, également produite à Madrid. Plus de 960 000 exemplaires sortiront des chaînes de l’usine de Rennes.
  • 2000 : production de la 1ère génération de C5, qui sera produite à plus de 720 000 exemplaires, jusqu’en 2007.
  • 2001 : mise en place de la politique des plateformes ; le site de Rennes est dédié aux modèles haut de gamme du Groupe, symbole fort et signe de la confiance du Groupe dans la qualité de fabrication de l’usine. Au début des années 2000, plus de 400 000 véhicules sont fabriqués chaque année dans l’usine sur les 3 lignes de fabrication.
  • 2004 : le site de Rennes passe le cap des 10 millions de véhicules produits et lance la production de son premier modèle d’une autre marque : Peugeot 407.
  • 2006 : lancement du haut de gamme Citroën, digne successeur de Citroën XM : Citroën C6.
  • 2007 : intégration de Citroën Xsara Picasso aux lignes de montage de Rennes, jusqu’en 2009. Plus de 60 000 exemplaires en sortiront.
  • 2008 : lancement de la production de Citroën C5 (2ème génération), jusqu’en 2017, qui sera produite à Rennes à 430 000 exemplaires.
  • 2008 : projet d’entreprise « Ambition Rennes 2010 » ayant pour objectif de redimensionner le site industriel, devenu trop vaste, afin d’optimiser les coûts.
  • 2009 : Démarrage de la mini ligne, qui produit Citroën C6, Peugeot 607 et Peugeot 407 Coupé. En août, la ligne principale est mise en service, à 46 véhicules/heure. Celle-ci produit Citroën C5, Peugeot 407 jusqu’en décembre 2010 puis Peugeot 508.
  • 2011 : lancement de la production de Peugeot 508, produites à plus de 500 000 exemplaires jusqu’en 2018.
  • 2016 : lancement de la production de Citroën E-Méhari, clin d’œil facétieux à une icône, la Méhari de 1968. Cabriolet 4 places 100% électrique, elle représente une nouvelle étape du partenariat avec le Groupe Bolloré.
  • 2017 - 2018 : une nouvelle ère pour l’usine de Rennes, avec l’arrivée de la plateforme modulaire EMP2, et le lancement de la production de deux SUV : Peugeot 5008 en 2017, et Citroën C5 Aircross depuis 2018.
  • 2018 : inauguration de la toute nouvelle ligne de montage, aux normes Usine Excellente, et démantèlement de l’ancienne ligne de montage, vestige d’un passé industriel illustre.

 

03. LE TOURNANT DES ANNÉES 2010 ET LE RENOUVEAU

Le début des années 2010 est complexe pour l’usine qui pâtit du désintérêt de plus en plus manifeste des clients pour les berlines traditionnelles haut de gamme. La berline traditionnelle, qui a fait le succès de l’usine dans les années 2000, ne fait plus recette, et l’usine de Rennes a besoin de renouveau. Le renouveau arrivera grâce aux SUV.

Mi-2014, la signature d’un Nouveau Contrat Social offre à l’usine l’industrialisation du Peugeot 5008 dont la fabrication démarre début 2017. Un investissement de 90 millions d’euros est alors consenti. Début 2016, Groupe PSA octroie à l’usine de Rennes la production de la version européenne de C5 Aircross, la version produite en Chine étant exclusivement dédiée à la Chine. La condition pour que le site de Rennes soit retenu pour fabriquer ce véhicule était que le site poursuive son plan de compétitivité et accélère son plan de modernisation. L’ensemble des équipes techniques, des salariés et des pouvoirs publics (Région Bretagne, Rennes Métropole) se mobilise donc pour présenter un plan de performance permettant à l’usine de Rennes d’obtenir ce nouveau véhicule. Pour mener à bien l’industrialisation de C5 Aircross à Rennes, il est absolument nécessaire de transformer le site, de l’optimiser pour faire baisser les coûts fixes et optimiser le prix de revient de fabrication de C5 Aircross. C’est donc véritablement l’arrivée de Nouveau SUV C5 Aircross qui a donné un nouvel élan à l’usine, et qui a été le déclencheur de la transformation de l’usine de Rennes. Ce plan de modernisation s’accompagne donc d’un investissement de 100 millions d’euros ; Rennes Métropole et la Région Bretagne ont participé à la transformation en participant à l’investissement à hauteur de 15%, investissement dont bénéficieront également les acteurs de la filière automobile en Bretagne.

Pour accueillir Nouveau SUV C5 Aircross, l’ensemble du site doit être revu : le ferrage doit être compacté, l’atelier peinture doit être optimisé avec des gammes plus courtes, enfin, et non des moindres, le montage, vieillissant, doit être totalement renouvelé, certains éléments datant de la naissance de l’usine, ou de XM ! Ainsi, la transformation de l’usine donne naissance à un atelier totalement nouveau, avec une ambiance de travail totalement différente, claire, lumineuse, plus propre, plus silencieuse, plus sereine, bien loin de l’esprit « Les Temps Modernes » des usines du siècle dernier. C’est l’avènement de l’Usine Excellente.

Le compactage de l’usine touche à la fois au périmètre bâti et non bâti de l’usine. Ainsi entre 2015 et 2019, le compactage aura permis de passer de 220 Ha dont 53 Ha couverts, à 83 Ha donc 35 Ha couverts ! Le montage représente avec la nouvelle ligne l’équivalent de la moitié de la surface auparavant couverte… L’usine de Rennes – La Janais, grâce au compactage, accueille désormais des fournisseurs extérieurs à l’intérieur du site : Faurecia, Tenneco, Bretagne Ateliers, TI Automotive par exemple. Ces fournisseurs sur place sont reliés au montage par AGV : la logistique transport est donc absolument optimisée ! Cette incorporation des fournisseurs au sein de l’usine a été rendue possible grâce à leur implantation locale : initialement implantés à proximité du site de Rennes, ces fournisseurs ont pu se relocaliser sans générer d’impact social. Ils bénéficient de conditions optimisées dans l’usine de Rennes – La Janais, tout le monde est gagnant.

Avec l’organisation logistique en full kitting, c’est un véritable changement de paradigme qui a prévalu pour la création de cette nouvelle ligne, qui tourne le dos à l’ancienne ligne. Le full kitting est une nouvelle approche logistique qui permet des économies d’échelle et la mise en place de flux tendus en favorisant la réduction des stocks, notamment des stocks intermédiaires. Auparavant, l’opérateur choisissait dans un chariot placé à côté de lui les pièces correspondant à la voiture qu’il devait produire, il avait donc à portée de main toutes sortes de références de pièces. Avec l’augmentation de la diversité et l’augmentation du nombre de silhouettes, cette façon de procéder était devenue trop complexe. Dorénavant, le système est différent, la caisse se déplace avec toutes les pièces qui vont la constituer : l’opérateur n’a donc plus qu’à prendre la pièce et la monter. Chaque kit de pièces est préparé en amont pour le véhicule qui sera monté, et se déplace avec le véhicule au fur et à mesure de son montage. Les pièces sont ainsi directement à portée de main, et il n’y a pas d’erreur possible ! Dans l’optique d’améliorer l’ergonomie des postes de travail, chaque caisse est mise à bonne hauteur de l’opérateur par le biais d’un soufflet, ou sur balancelle dont la hauteur est modulable grâce à un pantographe. Tous ces changements ont été rendus possibles grâce aux AGV, ces petits robots reliés par WiFi à une supervision. Ce sont des véhicules autonomes sur batteries, qui se déplacent automatiquement dans l’usine, et qui déplacent à la fois les kits de pièces, les châssis, les moteurs, les caisses en cours de montage. Le parcours total des presque 300 AGV au sol est constitué de 11 km de bandes de guidage.

L’ancienne ligne de montage, vestige du XXème siècle, fermée depuis la montée en puissance de la nouvelle ligne de montage, a vocation à être totalement détruite pour libérer de l’espace dans le cadre du compactage pour y installer le nouveau ferrage. Le nouveau ferrage, performant, polyvalent, est compatible de plusieurs silhouettes. Des îlots spécifiques sont mis en place. Plus de 270 robots sont présents sur l’atelier de ferrage : des robots communs aux deux silhouettes C5 Aircross et 5008, certains spécifiques à chaque silhouette. Certaines étapes du process sont spécifiques à chaque silhouette, notamment les portes ou la préparation du côté de caisse.

L’atelier peinture a été totalement revu dans le cadre du plan de transformation de l’usine, afin de rendre le process peinture à la fois plus écologique et plus économique. Avec la mise en place d’une gamme courte, les gains en termes de consommation d’énergie sont de l’ordre de 30% (60 000 MWh/an) grâce à une nouvelle chimie d’apprêts qui permet de supprimer une étape de cuisson. Ce process de gamme courte, appelée gamme Process Peinture Compact, engendre également une diminution importante de la quantité de composants organiques volatils rejetés dans l’atmosphère. Toutes les teintes de caisse auront basculé en gamme courte pour le lancement de C5 Aircross. L’atelier peinture s’est doté de la possibilité de gérer le bi-ton (toit Noir Perla Nera). Les caisses sont à l’origine des caisses monoton, passant une deuxième fois, marouflées avec des bâches, afin d’obtenir le pavillon noir. Entre les deux silhouettes C5 Aircross et 5008, le process peinture est résolument identique, l’optimisation est absolue.

Suite au lancement réussi de Peugeot 5008, et avec l’arrivée de Nouveau SUV C5 Aircross pour lequel Citroën a de grandes ambitions commerciales, l’usine se permet aujourd’hui de renouer avec les embauches : passage de 1 à 2 puis 3 équipes de travail, important plan de formation et de recrutement, le site retrouve un nouveau souffle salvateur. Le site compte 3300 salariés, dont environ 900 intérimaires. La répartition des salariés est la suivante : 75% d’ouvriers, 20% d’employés, techniciens et agents de maîtrise, et 5% d’ingénieurs et cadres. 20% des salariés sont des femmes. D’ailleurs, on trouve à la tête de l’usine une femme, Thérèse Joder, en charge notamment de mener à bien la transformation de l’usine.

Grâce à cet engagement fort pris par l’usine de Rennes – La Janais, la production de Nouveau SUV C5 Aircross peut démarrer sous les meilleurs auspices. Une ligne flambant neuve, un véhicule Citroën produit en France et répondant aux attentes des clients, des employés motivés à l’idée de participer au succès à venir du nouveau haut de gamme de Citroën, tout concourt à mettre en lumière l’activité de l’usine de Rennes – La Janais.

 

PHOTOS DISPONIBLES SUR :
http://www.citroencommunication-echange.com/
Identifiant (MAJ) : C5_AIRCROSS_SUV
Mot de passe (MAJ) : ANDRE_2018

 

CONTACT PRESSE SUISSE
Fanny CABANES - Tél. : +41 44 746 23 07 - fanny.cabanes@mpsa.com

Scroll